Sélectionner une page

Prise de parole en public, entretien d’embauche, conversation délicate avec son équipe ou son manager… maintes situations nécessitant une bonne dose de confiance en soi. Et s’il existait une méthode permettant de développer sa confiance en soi en 2 minutes seulement, et qui soit scientifiquement prouvée?… 

 

Les thématiques de développement de confiance en soi et d’affirmation de soi reviennent très régulièrement durant mes coachings. Une dose équilibrée de confiance en soi permet en effet, non seulement de développer sa performance professionnelle et relationnelle, elle contribue aussi grandement à développer son bien-être en général.

Que faire donc pour développer sa confiance en soi ?

Il existe diverses techniques, tirées d’approches et disciplines variées, qui permettent d’avancer sur le sujet. Un des trucs que j’aime partager avec mes coachés, tellement l’approche est simple et efficace, est l’impact du corps sur le mental…

  

  • L’impact du corps sur le mental ?

Vous savez peut-être déjà que nos pensées peuvent changer notre cerveau et donc nos comportements (sinon voir cet article). Mais une astuce que l’on néglige – ou que l’on ignore tout simplement (et particulièrement dans notre culture occidentale) – est l’impact du corps sur notre mental.

Les grands sages orientaux semblent le savoir depuis longtemps… notre système nerveux n’est pas un système à sens unique : notre tête parle à notre corps et vice versa. La recherche commence maintenant à soutenir cette idée : de nombreux rapports voient le jour sur l’idée que le simple fait de changer sa posture ou son expression faciale impacte nos pensées voire nos émotions… [1] Et c’est ce que nous allons découvrir.
  

  • Ma propre expérience de l’impact du corps sur la tête

Indépendamment de ces études, cet impact du corps sur la tête, je l’ai expérimenté personnellement, pour la première fois, alors que je suivais une formation au management, il y a de cela quelques années.  Je me souviens très bien du tout début de cette formation : les premiers exercices de mouvement physique, de posture particulière, de présence à ses sensations physiques m’intriguaient au plus haut point… En quoi le fait d’adopter une certaine posture ou de me focaliser sur mes sensations physiques allait-il m’aider à être un meilleur leader, me demandais-je avec un vrai scepticisme ???…

Ce que je ne savais pas à ce moment là, c’est que ces techniques allaient profondément impacter ma vie, tant sur le plan professionnel que personnel.

Non seulement ces techniques m’ont permis d’adopter un leadership plus affirmé (et plus doux à la fois!), qui a contribué au succès de mes projets professionnels et personnels, elles ont aussi grandement impacté mes prises de paroles en public, ma confiance en moi et mon affirmation de moi en général. Et aujourd’hui, j’ai la chance de pouvoir partager ces techniques avec mes coachés.

Dans cet article, nous allons voir une de ces techniques en particulier, technique illustrée dans un TED talk par Amy Cuddy (voir fin de l’article). Amy nous montre qu’en seulement 2 minutes d’un exercice très simple, nous pouvons non seulement augmenter notre confiance et affirmation de nous, mais cela est aussi physiologiquement mesurable.
 

  • La technique : high power pose vs low power pose (posture puissante ou posture faible)

La technique est très simple : il suffit d’adopter, pendant deux minutes, une posture physique forte, ouverte et confiante. Ce qui en suit est bluffant : après seulement deux minutes de posture ‘puissante’, non seulement les comportements sont plus affirmés, mais des changements physiologiques expliquant ce phénomène sont mesurés, avec 20% d’augmentation du taux de testostérone (hormone de la ‘force’) et 25% de diminution du taux de cortisol ((hormone du stress)! [2]

L’expérience et les résultats de l’étude menée par Amy Cuddy et son équipe :

Le principe de l’étude :

Deux groupes de participants : un groupe qui doit adopter une posture ‘puissante’ pendant 2’ (cf. images ci-dessous) et un autre groupe qui doit adopter une posture ‘faible’ pendant 2’. Les taux de testostérone  et de cortisol sont mesurés avant et après l’exercice de posture, et les participants sont invités à répondre à un questionnaire et à jouer à un jeu où il faut parier quelque chose.

Les résultats :

High Power pose – posture ‘puissante’ :

  • Comportements observés :
    • Affirmé, confiant, confortable
    •  86% décident de parier dans un jeu proposé
  • Changements physiologiques mesurés :
    • 20% d’augmentation du taux de testostérone
    • 25% de diminution du taux de cortisol

Low power pose – posture ‘faible’:

  • Comportements observés :
    • réactif au stress, fermé
    • 60% des participants décident de parier dans le jeu proposé, soit 26% de moins que dans le groupe posture ‘puissante’
  • Changements physiologiques observés :
    • 10% de diminution du taux de testostérone
    •  15% d’augmentation du taux de cortisol

 
Mais Amy Cuddy et son équipe ne s’arrêtent pas là. Ils montrent dans une autre étude l’impact de cette méthode sur le succès, ou non, d’un entretien d’embauche. [3]  Ce qu’ils observent confirme le premier résultat : les personnes qui, juste avant un entretien d’embauche, font un exercice de posture puissante, pendant seulement 2’, sont jugés comme « plus employables » que ceux qui font la posture faible…

En gros, comme le dit Amy :

« Faites semblant jusqu’à ce que vous le deveniez » (“Fake it till you become it”)

  

  • Faites le test !

Testons-le maintenant : adoptez une posture fermée, recroquevillée, tête baissée… et portez maintenant votre attention sur les images et mots qui vous viennent en tête, les sensations ou émotions que vous ressentez… quels sont-ils ?

Maintenant, adoptez une posture solide et ouverte, et de nouveau portez votre attention sur votre ressenti et sur les images ou mots qui vous viennent en tête… quels sont-ils cette fois-ci ?…

 

Vous voulez développer votre confiance en vous ? Alors faites ce petit exercice tout simple et observez les résultats…

 

A SAVOIR : Une autre étude récente indique des résultats similaires à ceux d’Amy Cuddy après avoir tenu une posture ouverte de Yoga… [4]  

  • Voir la conférence TED d’Amy Cuddy (sous-titres en français disponibles)

  
Pour plus de références scientifiques sur le sujet, dont une évaluation critique des résultats obtenus par Amy, voir cette revue datant de Mai 2015.

 

Références :

[1] – Laird et al., Bodily Influences on Emotional Feelings: Accumulating Evidence and Extensions of William James’s Theory of Emotion, Emotion Review, 6, 27-34

[2] – Carney et al., Power Posing Brief Nonverbal Displays Affect Neuroendocrine Levels and Risk Tolerance, Psychological Science, 21, 1363-1368

[3] – Cuddy et al., Preparatory Power Posing Affects Nonverbal Presence and Job Interview Performance., Journal of Applied Psychology, Feb 9 , 2015

[4] – Minvaleev et al., Postural Influences on the Hormone Level in Healthy Subjects: I. The Cobra Posture and Steroid Hormones, Human Physiology, 30, 452-456

[5] – Carney et al., Review and Summary of Research on the Embodied Effects of Expansive (vs. Contractive) Nonverbal DisplaysPsychological Science May 2015 26: 657-663

 

 

Image courtesy of [name of the image creator] at FreeDigitalPhotos.net

Share