Sélectionner une page

Le coaching… c’est comme une expérience de chimie!…

C’est une évolution, un développement, pour aller de A vers B…

Il y a donc le produit de départ A, et le produit d’arrivée B.

A —-> B

Pour transformer A en B il faut:

D’abord, être sûr de deux choses:

  • Que la molécule A est bien celle que l’on pense avoir sous les yeux (État présent – Se connaitre)
  • Que la molécule B est bien celle que l’on veut synthétiser (État désiré – Objectif global)

Ensuite il faut peaufiner les caractéristiques désirées de cette molécule B: quelle structure, configuration, quantité? (Objectif SMART: spécifique, mesurable, atteignable, réaliste et avec un temps imparti)

Il faut aussi définir l’impact de cette réaction, mais aussi les risques pour la santé, s’il y en a, et les précautions à prendre. (Enjeux, impact sur l’entourage)

Puis, il faut mettre en place le mode opératoire:

  • Quels ingrédients utiliser? (Savoir-faire, savoir-être, talents, comportements)
  • Dans quel ordre ajouter les ingrédients? (Plan d’actions)
  • Dans quelles conditions? (Environnement physique, relationnel)
  • Y-a-t-il des impuretés qui vont ralentir la réaction? (Peurs, croyances ou comportements limitants)
  • Quel matériel utiliser? (Outils, ressources)

Et lorsque la réaction est en route, il faut l’observer, suivre l’état de progression, rajouter des ingrédients ou des catalyseurs s’il le faut, extraire les impuretés… faire les modifications nécessaires pour trouver la recette idéale et obtenir notre chère molécule B.

Science et coaching? Deux disciplines qui ont en fait plus de choses en commun qu’il n’y parait… :o)

Share